Le blog du festival

Les news We Do BD et l'actualité de la BD numérique

août 25
Invité #40: Benjamin Adam

Invité #40: Benjamin Adam

Posté par We Do BD

Notre 40e invité fera sa première apparition au Festiblog cette année. Nous souhaitons la bienvenue à Benjamin Adam.

FESTI1-blanco

Qui es-tu ?

Je suis un dessinateur de 28 ans, je viens de l'est et j'habite dans l'ouest.

 

Comment as-tu commencé à dessiner ?

J'ai dessiné tout petit, et ai toujours eu en tête que je dessinerais dans la vie. J'ai fait des études d'arts appliqués pour faire du graphisme (parce que dessiner, ça n'est "pas un vrai métier"), et paradoxalement plus j'approchais de la fin de mes études, moins je dessinais. Après deux ans en agence de communication, je me suis rendu compte que je m'ennuyais, et que ce serait sûrement de pire en pire; j'ai appris l'existence des arts décoratifs de Strasbourg et de leur section "illustration" à ce moment-là, et j'ai tout arrêté pour préparer un dossier et y rentrer. J'ai eu la chance que ça marche, c'est une école où les candidats sont nombreux; et comme pour tout concours, il y avait un côté "loterie" assez présent.

 

As-tu suivi une formation ?

Les arts décoratifs de Strabourg,donc; trois années à dessiner tout le temps, à essayer des choses, en étant entouré de gens talentueux (donc stimulants) et formidables.

 

FESTI2-43

 

Peux-tu présenter ton blog ou ton webcomics ?

A l'origine c'était un carnet d'arrêt de la cigarette, d'où le nom, "deux milligrammes" (le dosage des chewing-gums spéciaux pour arrêter de fumer). J'avais en tête de faire une page de carnet au moment(s) de la journée où j'avais envie de fumer. Ca a duré quelques mois comme ça, et le blog s'est peu à peu transformé en blog plus classique, sans thème particulier, puis en une sorte de journal des travaux en cours.

 

Pourquoi as-tu commencé à bloguer ou à publier tes BD en ligne ?

Précisémment pour que ce soit vu; dans l'idée que plus je faisais le malin à dire que j'arrête de fumer, plus ce serait plus dur de reprendre sans me faire pourrir la vie par mon entourage. Après, plus globalement, mettre des travaux en ligne, via un blog ou un site, a très vite été quelque chose de naturel; et avant d'être publié ou de se publier soi-même, représentait une forme d'étape finale du travail.

 

Quel public voulais-tu rencontrer ?

C'était d'abord pour les proches, les copains, avant tout. Après, j'ai aussi un site qui a toujours eu une vocation plus "professionelle", qui est plus directement un book en ligne. Mais "toucher un public" n'est pas une question qu'on se pose naturellement, je pense, c'est une notion un peu abstraite, à moins de sortir d'une école de marketing.

 

FESTI3 - tribunal_e 2

(cliquez pour aggrandir)

 

Et finalement qui sont tes lecteurs ?

Principalement des gens que je connais, copains - famille - dessinateurs. A vraiment aller sur ce blog, ils se comptent sur les doigts de cinq ou six mains, max.

 

Combien de temps passes-tu en moyenne sur tes notes ?

De moins en moins. Sauf exception, une dizaine de minutes pour préparer les images, organiser un peu les choses, trouver un titre.

 

Est-ce que ce sont des dessins spécialement faits pour le blog ?

De moins en moins ! Les dernières fois où j'ai fait des choses exprès, c'était pour présenter des livres faits par des copains. Je n'ai pas retrouvé de sujet intéressant, en réalité, pour continuer à raconter sous cette forme un peu "journal" depuis cette histoire de cigarette. Les blogs remplis d'anecdotes du quotidien de presque-trentenaires-maladroits me fatiguent souvent, mais surtout ce n'est plus trop ce qui m'intéresse, ni dans le dessin ni dans la narration. Ceci dit, j'aimerais bien, un jour, remonter un projet de ce genre-là, en l'écrivant de a à z.

 

Avec quoi dessines-tu ?

Rotring, surtout. J'aimerais bien essayer un peu prochainement les petites plumes japonaises dont j'entends parler fréquemment et qu'utilisent Glen (Chapron), Rémi (Lesbroufe) ou Raphaël (B). J'aime bien les outils nets, qui obligent à garder un trait constant. Pour l'instant.

 

FESTI4 -mystere

 

Quelles sont tes influences graphiques ?

Elles sont nombreuses, elles vont des amis qui dessinent à des auteurs en général, des affichistes à la photographie, je redécouvre en ce moment que des gens ont peint dans le passé, et qu'ils étaient inventifs et intéressants. Il y a un moment pour découvrir les choses. Mais pour ne pas donner l'impression d'éviter la question, mettons que je suis influencé et stimulé à la fois par Chris Ware, Saul Bass, Glen Chapron, Cassandre, Jon McNaught, Julia Wauters, Benjamin Chaumaz, Jean-François Martin, Ian Patrick, Erwann Surcouf, Loïc Sécheresse et Charley Harper. Entre mille autres.

 

Combien de temps passes-tu sur les blogs des autres ?

Assez peu de temps, je fais des petits tours quand je m'ennuie, mais il me semble qu'il y a maintenant des moyens plus directs pour voir passer de belles choses (Flickr, facebook, spicy wings...) Et puis il y a tellement à voir, tellement de gens intéressants et surdoués, parfois ça donne un peu le tournis.

 

Quels sont ceux dont tu es fan ?

Je suis admiratif du dessin de Benjamin Bachelier, je guette fréquemment ce que font Quentin Duckit, Antoine Marchalot et Vincent Pianina, j'aimais beaucoup le blog d'AK, celui de Lisa Mandel - et les copains, ceux déjà cités, et Mathieu Demore, Vincent Sorel, Elisa (mesjeudisamusants), Nikol le ouf...

 

As-tu fait des rencontres grâce aux blogs ?

Lesbroufe (Remi Gourrierec) et Raphaël B(euchot), Terreur graphique, Antoine Kirsh, pour les blogs directement, euh...ça se confond un peu avec les festivals, les rencontres autour de fanzines...les dessinateurs aiment bien être avec des dessinateurs, toutes les occasions sont bonnes. Après, en étant passé par une école, et en ayant, du coup, plein de copains qui font ça, on ressent peut être un peu moins vivement le besoin de rencontrer des gens virtuellement pour parler de dessin.

FESTI5 - carton

Es-tu sensible aux commentaires ?

Bah, oui, une journée toute grise, le premier pré-adolescent qui me fait un compliment plein de fautes d'orthographe, ça fait plaisir sur le moment, bien sûr. Après c'est comme dans la vie, quand ça vient en plus de quelqu'un qu'on aime bien, ou dont le travail vous touche, c'est double.

 

De manière générale, que penses-tu que la BD numérique (à lire sur le web, sur iPhone, sur PSP...) ?

...C'est bien, quoi dire d'autre? En ce qui me concerne, j'ai l'impression d'avoir trop envie de livre, de papier, de reliure, de librairies pour me sentir vraiment ultra concerné par ces questions-là pour l'instant, mais ceux qui s'y penchent ont certainement bien raison. Après, je ne suis pas super rassuré, pour les mêmes raisons. Un monde où tout, même la lecture, se fait via des appareils sophistiqués, chers et fragiles qui ont besoin d'électricité, ça ne me fait pas forcément rêver.

 

Où peut-on voir ton travail en dehors de ton site ?

Pendant un temps dans Lapin, la revue de l'association; sinon en libraire dans un collectif érotique appellé "Carton" paru chez La Pastèque; il y aussi sûrement encore des "12 rue des ablettes" (chez Warum) au fond de certaines libraires ou sous des étagères; dans le fanzine Ecarquillettes (dix numéros parus), et plus récemment avec "Ulysse", un recueil chez Bayard de planches sur l'Odyssée d'Homère faites avec Christine Palluy, initialement parues en presse jeunesse. Sans parler des choses directement jeunesse, puisqu'il n'y a plus rien de très neuf maintenant...

 

As-tu des albums ? Peux-tu nous les présenter ?

Outre ceux déjà cités, "2 milligrammes", le fameux carnet d'arrêt de la cigarette, et "Les Mystères", petit projet expérimentalo-blague, qu'on a édités à Strasbourg avec le Collectif Troglodyte (deux petits tirages épuisés aujourd'hui). Et à paraître, un gros livre avec La Pastèque au printemps si tout va bien; et un second avec les planches issues de "Lapin", mais ça, je ne saurais pas dire quand ni avec qui pour l'instant.

 

Qu'attends-tu de ta venue au Festiblog ? Un mot pour ceux qui vont venir te voir ?

Revoir des copains, voir si le festiblog existe en vrai, éventuellement découvrir que des gens que je ne connais pas lisent mon blog (mais j'en doute)

 

Cette année, Guillaume Long, est parrain du Festiblog avec son blog culinaire. Peux-tu nous parler de ton plat préféré et nous donner une bonne adresse où aller manger dans ton coin ?

J'ai tenté de faire des pâtes fraîches il y a peu, j'aime bien. Globalement j'aime bien les desserts, comme le cheesecake aux speculoos, ou des choses avec du caramel au beurre salé. Je suis loin de l'expertise de Guillaume en la matière (sans en avoir eu la chance directement, j'ai des témoins qui attestent que oui, il cuisine vraiment dans la vie, et comme un chef). Sinon à Nantes il y a beaucoup de restaurants, ce serait difficile de n'en citer qu'un, mais "le bouchon" c'est beau et bien, la creperie "penn kalet" aussi, ou le restaurant italien "la pasta", terrible.

 

« note suivante | Accueil | note précédente »

Commentaires

Entrée libre et gratuite grâce au soutien de nos sponsors et partenaires

Nos sympathiques voisins

  • Blogs BD FR
  • Madmoizelle.com
  • CFSL.NET
  • Amilova
  • Sandawe
  • Onaprut
  • A Nous Paris
  • 23H BD
  • Golden Blog Awards