Le blog du festival

Les news We Do BD et l'actualité de la BD numérique

sep 07
Invité 2009 #69 : Grégory Maklès (Stevostin)

Invité 2009 #69 : Grégory Maklès (Stevostin)

Posté par We Do BD

Notre 69ème invité est le créateur de l'Orc le plus connu de la toile. Avec son cousin Vincent, ils sont les auteurs des aventures de Stevostin & Kalahane, parodies d'heroic fantasy librement inspiré de l'univers de World of Warcraft et parsemé de fines références. C'est sa deuxième venue au festiblog et nous sommes heureux de son retour parmi nous. Voici Grégory Maklès :

Festiblog-stevostin

Peux-tu rappeler à nos lecteurs qui tu es ?

Grégory Makles, a.k.a Stevostin

Strip1



Cover2 Quoi de neuf dans ta carrière et tes projets depuis ta dernière participation ?

Un album paru (Stevostin Tome 2 : "Quêter plus pour leveler plus"), un album à paraître (Stevostin Tome 3: "Aventures de Kalahane"), prépublié en bonne part sur le blog et dessiné en bonne part aussi par mon cousin Vincent Makles. Outre qu'il a fait les couleurs des deux premiers albums (et de Ruppert), il est le joueur derrière le consternant et magnifique Kalahane. Tout cela fait donc sens.

Ton blog a-t-il évolué depuis l’année dernière ?

Oui, il a changé de peau et de serveur. La publicité y est apparue, puis a disparu, dans l'indifférence générale. Mais cette année je suis particulièrement pris hors bédé ; réaliser mon tome 3 draine donc déjà l'essentiel de mes capacités (que ma mère a toujours décrites comme étant "limitées, à la base").

Quelle est ta vision de la blogosphère BD en 2009 ?

A vrai dire, mis à part Monsieur Le Chien, et de temps à autres Boulet ou Margaux Motin (et en anglais "Basic Instructions"), je ne lis à peu près rien en bédé web. Je remarque que le développement d'une bédé foncièrement féminine, faite par des femmes et avant tout pour des femmes (mais restant intéressante pour les non-femmes, comme par exemple : les hommes). C'est un phénomène intéressant, qui démontre que le lectorat a toujours été là et que c'est donc biens ces petites bites insignifiantes et phallocrates d'éditeurs qui faisaient de la rétention jusque là. C'est aussi une bonne nouvelle pour le média BD, dont l'un des chevalse de bataille a toujours été d'être globalement imbécile et inepte, ce qui est aussi le cas des femmes. Au delà de cette sexualisation logique d'un média qui se diffuse avant tout dans le sens des communautarismes, la tendance à un contenu léger et sans conséquences (portant plus facilement sur les téléphones portables que sur les coups d'états au Honduras Cequonvoudrass mieux tolérés par nos élites que les suspicions de fraude à Téhéran) nous confirme que si Internet est bien le fossoyeur de la télé, ce n'est certes pas pour proposer le contraire.

Tome3


Quel est ton point de vue sur la BD numérique cette année ?

Je n'ai pas l'impression que l'on ait beaucoup avancé coté livres numériques ; d'un autre coté les portables, iPod et miniPC deviennent courants. Les gros éditeurs s'en préoccupent, à la différence de mon petit éditeur qui est intelligent et mobile et absolument débordé. Dans l'intervalle les auteurs semblent pour l'instant un peu bloqués à l'étape "j'ai un blog, wouhou". Il me semble qu'il y a mieux à faire, mais n'ayant pas immédiatement le temps de m'y consacrer, j'attends tapis tel Bernard de voir s'il y a des petits malins dans le lot.

Vincent Qu'est-ce qui te motive personnellement à créer en ligne ?

C'est presque la question inverse qu'il faudrait poser, non ? Créer en ligne est pour un auteur le moyen de présenter directement ses créations au public, exactement comme il l'entend, et d'être aux premières loges de l'éventuel plaisir (ou déplaisir) de ce con-là. A coté de ça, un album papier semble une stratégie alambiquée, bien qu'elle ait le mérite de faire chier Yann Arthus Bertrand.

As-tu des chouchous en blogs BD ou en webcomics ?

Le Chien, le Chien, le Chien! De façon générale, j'apprécie ceux qui dans le lot proposent autre chose que de la resucée de codes graphiques tombés dans le domaine publique arrosée d'une absence gênante de dessin (au sens : j'essaye, je prends des risque, je veux être expressif avant d'être séduisant).

Quel est ton meilleur souvenir des précédents Festiblogs ?

Le précédent, c'était le seul. Pénélope B. a fait un bisou à mon fils, me mettant moi aussi, fugitivement, dans le puissant lobby des auteurs "familiaux". Boulet qui s'est avéré être à peu près le contraire du Boulet peu subtil et spontané qu'il met en scène, avec un timbre d'une urbanité que je soupçonne lui avoir été inculquée au martinet dans un de ces pensionnats de nonnes fascistes qui fleurissaient encore dans nos campagnes du temps où la France était un grand pays. Le fait d'avoir loupé Le Chien, ce fonctionnaire droitard et militariste. Les conversations chaleureuses avec Mike et Yannick (mais plus Mike).

Un mot pour ceux qui vont venir te voir ?

Ceux qui veulent leur personnage doivent amener une image imprimée de celui-ci (ou la mort). Sinon à part ça s'il fait beau venez à poils, on sera plus à l'aise et l'organisation sera contente quand on sera ramassés par les flics.

Parle-nous d'un truc qui te plait mais qui n'a rien à voir avec la BD ?

L'andouillette. C'est un genre de saucisse qui a le goût de caca. Bizarrement, c'est apparemment ce que les gens aiment dedans.

Strip2


Quelque chose à ajouter ?

Pitié, non, c'est déjà trop long!

« note suivante | Accueil | note précédente »

Commentaires

Entrée libre et gratuite grâce au soutien de nos sponsors et partenaires

Nos sympathiques voisins

  • Blogs BD FR
  • Madmoizelle.com
  • CFSL.NET
  • Amilova
  • Sandawe
  • Onaprut
  • A Nous Paris
  • 23H BD
  • Golden Blog Awards