Le blog du festival

Les news We Do BD et l'actualité de la BD numérique

juil 08
Invité 2009 #7 : Manu-xyz

Invité 2009 #7 : Manu-xyz

Posté par We Do BD

Notre 7ème invité est un petit nouveau au Festiblog mais il s'est déjà fait un nom dans la blogosphère BD. Nombreux sont ceux qui espéraient sa venue, et ils ne seront pas déçus. Bienvenue à Manu-xyz.

Festiblog-manu-xyz


Qui es-tu ?

Manu-xyz', je viens d'avoir 40 ans (Wééééé). J'ai un passé professionnel un peu long, donc je ne vais pas le détailler, disons que j'ai bossé dans des univers très variés mais extrêmement enrichissant humainement. Côté étude, pas le BAC, et c'est quand on ne l'a pas que l'on s'aperçoit qu'il est très utile pour trouver un boulot.


Comment as-tu commencé à dessiner ?

Comme beaucoup de dessinateur, à l'école maternelle. À l'âge où certains de mes coreligionnaires passaient à autre chose, j'avais conservé le virus et le plaisir de dessiner. Je pensais en faire mon métier, mais la vie m'a orienté vers d'autres voies.


As-tu suivi une formation ?

Aucune de dessin. En revanche, je sais éteindre un début d'incendie, ranimer une personne prise de malaise, conduire certains engins de chantier et de levage. On s'en fout ? Bon d'accord.


Peux-tu présenter ton blog ?

C'est Laurence Le Saux de Bodoï qui a le mieux résumé et défini mon blog : c'est un blog de comptoir où j'évoque, principalement, des scènes de la vie quotidienne. Je suis plus orienté vers "les autres" que sur ma pomme. Je ne cherche pas forcément à faire rire, ce sont plus des notes d'humeur axée sur le genre humain.


Manu-xyz-001 Pourquoi as-tu commencé à bloguer ?

J'avais eu un gros coup de coeur pour les carnets de Lewis Trondheim et de Joann Sfar (publiés à l'Association). À mon sens, c'étaient les précurseurs du blog suivant la définition admise par tous des blogs. Ensuite, ça avait été les incontournables comme -Boulet-, Laurel, Mélaka, Gally etc. Cela faisait quelques années que je ne dessinais plus du tout et suite à un coup de pied au cul de ma chère et tendre, je m'étais mis à dessiner des strips en 4 cases sur le forum Café Salé. Malheureusement, l'expérience c'était interrompu suite à des ennuis de santé, mais lorsque j'ai repris les crayons, c'est assez naturellement que j'ai glissé vers une plate-forme de blog. Ça, c'est pour la génèse. L'une des raisons principales qui m'a conduit à bloguer est l'émulation ainsi que le plaisir de dessiner. C'est un peu comme un cuisinier qui sert un plat du jour différent quotidiennement. Que ce soit un vendeur de Kebab, une crêperie ou un établissement toqué et étoilé avec des macarons, les bloggeurs apportent du plaisir, du rire, de l'émotion et/ou de quoi réfléchir.


Quel public voulais-tu rencontrer ?

Déjà avoir des lecteurs autres que sa famille ou son petit cercle d'amis c'est beaucoup. Je suis extrêmement reconnaissant envers les personnes qui viennent régulièrement lire mes notes. Pour faire le parallèle avec un restaurant, on ne choisit pas ses convives, ils viennent, ils goûtent, reviennent ou ne reviennent jamais. La porte de mon blog est ouverte à toutes et à tous.


Et finalement qui sont tes lecteurs ?

Déjà, je ne pensais pas en avoir autant. Ils sont de tous les âges et majoritairement féminin (si j'en crois les commentaires), certain(e) sont eux-mêmes des bloggeurs BD. Ils sont l'oxygène qui alimentent l'envie de leur servir un "plat du jour" quotidien. À noter que les lecteurs de blogs lisent rarement un seul blog ; ils zappent d'un blog à un autre. D'où un côté "friandise" des blogs BD.

Manu-xyz-002

Combien de temps passes-tu en moyenne sur tes notes ?

C'est très variable, cela peut aller d'une heure pour une page simple, sans décor à une voire deux journées complètes pour des histoires plus longues, plus complexes ou requérant des recherches.


Est-ce que ce sont des dessins spécialement faits pour le blog ?

Oui.


Avec quoi dessines-tu ?

Pour les notes de blogs, je dessine au crayon et au feutre sur du papier dédié aux feutres afin d'aller plus vite. Il m'arrive de temps en temps de faire des notes à la plume et de les mettre en couleurs avec des encres et de l'aquarelle. Je réalise très, très rarement des mises en couleurs numériques.


Manu-xyz-004 Quelles sont tes influences graphiques ?

La liste risque d'être très longue et (hélas) pas exhaustive. Principalement Jean Solé, Will Eisner, Alexis, Hugo Pratt, Boucq, Tardi, Lucyd, Marieaunet, Blackfrog, Otomo, Toriyama, Nicolas de Crécy, Carlos Gimenez ainsi qu'une palanquée de dessinateur Italiens et Espagnols des années 60-70, ET... Boulet.


Combien de temps passes-tu sur les blogs des autres ?

Pas assez de temps ! Je me suis inscrit à beaucoup de flux RSS, je passe quotidiennement sur blogsBD.fr ainsi que sur 30joursdebd mais, hélas, les journées ne faisant que 24 heures et étant un gros dormeur, il m'arrive de ne pas aller voir tous les blogs que je voudrais... Ni de commenter autant que je le voudrais.


Quels sont ceux dont tu es fan ?

Boulet, Pierrot, Bambiii, Mady, Laurel, Romain Ronzeau, Elias, Lewis Trondheim, Lommsek, Maëster, Margaux Motin, Mélaka, Miss Gally, Pénélope Jolicoeur, Nupia, Mylydy, Leslie Plée, Lilla, Djou, Ours Polaire, Thorn, Krobs, Frédéric Peynet, Timtimsia, Yllya, Martin Vidberg, Tim, Dromadaire bleu, Wouzit, Marieaunet, Lucyd, Blackfrog, Hubert de Lartigue, Ciia, Anii, Kness (ces 6 derniers étant plus des blogs d'illustrateurs, mais Blackfrog vient de sortir un bel album "Conscient de Vacuité" chez Cfsl Ink)... Pour les plus connus. Il y a un énorme liste de "jeunes pousses" que je suis régulièrement. Cette question est terrible, j'ai peur d'en oublier plein.


As-tu fait des rencontres grâce aux blogs ?

Oui, certains sont devenus des amis dans le sens fort du mot. J'ai eu de belles surprises, ainsi que de belles rencontres.


Es-tu sensible aux commentaires ?

Très sensible même. Je réponds à tous les commentaires, sans exception. Un reproche qui est souvent fait à tous les bloggeurs c'est que nous demandions que les commentaires "négatifs" soient argumentés alors que nous ne le demandons pas pour les commentaires "positifs". La raison en est simple, dans mon cas, un commentaire négatif, parfois lapidaire du type "bof, c'est nul" m'intrigue parce que je cherche à savoir ce qui n'a pas plu dans le but de m'améliorer. Cela permet d'avoir des échanges souvent enrichissants, voire de rebondir, en dessin, sur certain commentaires. Mais en règle générale j'ai souvent des commentateurs très indulgents à mon égard.

Manu-xyz-003

Pour toi, quels sont les points forts du blog et de la BD en ligne ?

Les blog et la BD en ligne ont l'énorme avantage de permettre à tout un chacun d'exposer ses travaux à peu de frais, de toucher un lectorat très divers et d'aborder tous les sujets possibles. Cela a permis surtout à des auteurs femmes de se faire connaître et de connaître un succès mérité, car, il faut bien l'avouer, elles étaient peu présentes et/ou peu reconnue dans la BD traditionnelle. Ensuite, il y a la gratuité des blogs. On n'y pense pas souvent, mais beaucoup d'auteurs y compris parmi celles et ceux les plus reconnu(e)s nous délivrent régulièrement une note de blog réalisée pendant leur temps libres. L'autre point fort, c'est la quasi immédiateté des réactions de son lectorat ainsi que l'aspect communautaire des blogsBD. L'autre point fort c'est les parties de "ping-pong" entre bloggeurs BD : l'un aborde un thème, un autre répond etc. C'est aussi le phénomène des chaînes à l'instar de la journée contre l'homophobie. C'est une branche reconnue du grand arbre qu'est la Bande Dessinée. En dernier, c'est la fidélisation d'un lectorat qui vient et revient picorer des notes de blogs. C'est un travail sur le moyen voire le long terme. Cette fidélisation est plus délicate pour un auteur qui publie son premier album et, par la suite, son deuxième album. J'avoue avoir eu une pointe de fierté lorsque Leslie Plée avait été invitée à l'émission "Le Fou du Roi" sur France Inter.


Et les points faibles ?

Pour l'instant, les histoires longues (et à suivre) se prêtent peu à un support en ligne. D'une part le confort de lecture n'est pas le même (temps de chargement des images en browsing, luminosité des écrans etc.). Si on prend l'exemple des blogs, je pense que ce que beaucoup de gens viennent chercher, c'est une "consommation rapide", la petite friandise de la journée qui est suivie de plusieurs autres. Difficile de s'avaler plusieurs gros repas gastronomiques... surtout quand on consulte les blogs de son lieu de travail et que l'on est pas dans un bureau privatif mais en open-space (si, si, j'ai des preuves). L'autre point faible, c'est la gratuité. Qui, à l'heure actuelle, serait prêt à payer à l'acte, un forfait ou un abonnement pour aller sur un blog fut-ce t-il celui d'auteurs phare de la blogosphère ? Du point de vue des auteurs, c'est quasiment impossible de subvenir à ses besoins grâce aux blogs BD, raison pour laquelle beaucoup se tournent vers la BD dite "traditionnelle" sur papier.


Comment penses-tu que la blogosphère BD va évoluer ?

Elle ne peut qu'évoluer ne serait-ce que par l'apport d'autres talents. -Boulet- l'avait évoqué dans une note hommage à Miss Gally. Ensuite, la technologie permet déjà la consultation de blogs BD en mobilité, sur des terminaux de type Smartphone. BlogBD.fr a une version de son site dédiée à des terminaux mobile comme l'iPhone/l'iPod. D'ici quelques années, je pense que l'on pourra parler d'une génération "Blogs" tant elle est déjà entrée dans les mœurs et les usages. Le classement wikio bien que contesté, reste un indicateur de la popularité des blogs BD, y compris parmi les autres blogs. Peut-être allons-nous aller vers plus d'interactivité avec des BD incluant des contenus multimédias ? Les supports mobiles de dernière générations ont des atouts qui ne sont pas encore exploités. Mais dans ce cas de figure, on aborde le thème de contenu dédié uniquement aux supports numériques.

Manu-xyz-005

Penses-tu que les gens vont de plus en plus lire de BD en ligne ?

Personnellement, je le pense. D'une part pour la gratuité, la facilité d'accès, le très large choix d'oeuvres en ligne. Toutefois, je reste persuadé que la BD en ligne devra évoluer vers des contenus dédiés à l'affichage sur écran et être enrichi de contenus différents (du type bonus sur les DVD Blue-Ray) afin d'offrir un "plus" par rapport aux œuvres sur papier. Plusieurs sociétés se sont lancées dans le portage de BD vers les supports mobiles comme l'entreprise Aquafadas. J'avoue que j'ai été un peu sceptique quand j'ai découvert l'adaptation de certaines œuvres quant au confort d'utilisation. Gageons que la technologie va évoluer, elle aussi par rapport aux supports.


De manière générale, penses-tu que la BD numérique (à lire sur le web, sur iPhone, sur PSP...) pourrait nuire à la BD papier ?

Non, ce sont des "produits" différents. La BD sur papier se destine à une lecture chez soi, c'est un peu le vieux cognac que l'on déguste tranquillement dans un fauteuil. La BD numérique offre un plaisir différent, celui de la friandise ou le café/thé/chocolat que l'on reprend quasi quotidiennement. Du moins pour l'instant. Certaines entreprises telles que SFR étudient des solutions d'écrans souples que l'on peut rouler et mettre dans sa poche, actuellement on entend parler des eBook et du ePaper, mais ça reste encore soit très onéreux, soit à l'état de prototype. En revanche, les deux univers sont perméables l'un envers l'autre voire, de plus en plus indissociable.


Où peut-on voir ton travail en dehors des blogs ?

Heu... hormis sur quelques ouvrages, nul part. Ha si, oui, sur des vieux numéros du "Virus Informatiques", "Pirate Mag", "Les puces informatiques", "netzoom", "netdélire", "100% Linux" et "Backstab". Mais je ne vous en voudrais pas si vous ne les connaissez pas, je serai même plutôt reconnaissant tant ce que je faisais dedans était mauvais.


As-tu des albums ? Peux-tu nous les présenter ?

J'ai deux albums, un complètement introuvable que j'avais fait en 2001 pour la RATP en usage de communication interne sur la gestion des déchets industriels (si !) ; et le recueil "On dit de Lyon" (ed. Quenelles Graphiques) dont il ne reste plus que quelques exemplaires que l'on peut commander en ligne http://www.onditdelyon.fr/. Ils ont autorisé le parisien de naissance que je suis à participer à ce recueil pour la raison fumeuse que j'ai vécu 15 ans à côté de la Gare de Lyon (à Paris). C'est un ouvrage qui vous en apprendra beaucoup sur Lyon et les lyonnais, ce que l'on dit et pense d'eux. Beaucoup de bloggeurs lyonnais ont participé à ce collectif (Yrgane, Alrik, Jibé, Dragib...), mais également des étrangers comme Pierrot, Aka ou Alx.


Qu'attends-tu de ta venue au Festiblog ?

Je ne vais pas être original : rencontrer des lecteurs de blog, des auteurs de blogs, passer du bon temps.


Parle-nous d'un truc qui n'a rien à voir avec la BD et que tu aimes ?

Et bien peut-être que tout le monde s'attend à m'entendre hurler "LA CUISIIIINE". Mais non, c'est plus du genre humain, capable du pire comme du meilleur. Je préfère mettre en lumière le meilleur. Sinon, il y a l'Histoire parce qu'elle nous permet de comprendre le monde dans lequel nous vivons et, bien entendu LA CUISIIIINE !!!


Un dernier mot ?

Merci

« note suivante | Accueil | note précédente »

Commentaires

Entrée libre et gratuite grâce au soutien de nos sponsors et partenaires

Nos sympathiques voisins

  • Blogs BD FR
  • Madmoizelle.com
  • CFSL.NET
  • Amilova
  • Sandawe
  • Onaprut
  • A Nous Paris
  • 23H BD
  • Golden Blog Awards