Le blog du festival

Les news We Do BD et l'actualité de la BD numérique

juil 10
Invité 2009 #9 : Alrik

Invité 2009 #9 : Alrik

Posté par We Do BD

Plébiscité par nombre d'entre vous, il sera présent pour la première fois en tant qu'invité officiel au Festiblog cette année. Faite de la place à notre 9ème invité : Alrik le geek !

Illu-Interview

Qui es-tu ?

Alrik, marié, deux enfants… Mais pas vendeur de chaussures !!!!! (Al Bundy, si tu nous lis…) J’ai 27 cycles terrestres à mon palmarès et réside à la Capitale des Gaules, Lyon !


Comment as-tu commencé à dessiner ?

J’ai commencé assez tôt, tout seul dans mon coin… Dès que le paternel ramenait des feuilles du boulot, je passais mes dimanches à gribouiller tandis que la famille regardait Rick Hunter ou la F1. Ce qui avait le don de l’exaspérer. Je m’inspirais alors de Gaston et de la « franco-belge » principalement. Ça s’est accentué au collège, avec les Comics, la super baffe Marvel, où je n’ai pas cessé de dessiner des gros baraqués qui se mettent sur la tronche. Tous les supports y passaient : verso de photocopies, agendas (le mien et ceux des camarades de classe). Bref, dès que je m’ennuyais, je gribouillais, même si c’était nul. Neuf fois sur dix.


1 As-tu suivi une formation ?

Pas le moins du monde. Comme cité plus haut, j’ai appris à force d’observation et de débrouilles : Ca faisait marrer les autres et moi j’adorais inventer des trucs (qui n’était que de pâles copies, à l’époque…) J’aurais aimé intégrer, fût un temps, des écoles prestigieuses comme Emile Cohl ou les Gobelins : mais quand je voyais la rigueur demandée, le talent des élèves et surtout l’apport financier, j’ai renoncé… Le porte-monnaie aussi. Ma passion s’en est retrouvée quelque peu refroidie… Au lieu de ça, j’ai fait littéraire, parce que j’écris pas mal (ça se voit/lit, non ?) et maintenant, j’encaisse des serviettes d’incontinence et des légumes frais dans un supermarché. Un tout autre monde…


Peux-tu présenter ton blog ?

Que dire si ce n’est qu’un bloug parmi tant d’autres ? On va dire que c’est une sorte de reflet de mes humeurs du moment, ramassis d’anecdotes, d’idées avortés, d’actualité. Rien de très banal. (réfléchit) En fait, c’est le Royaume de la lolitude où les gens d’esprits côtoient les Kikoolol dans une humeur légère et chamarrée !! C’est le site que tout le monde voudrait avoir, même Christophe Dechavanne !! En plus, on y retrouve des références aux jeux vidéos, au cinéma et aux Supers, alors…

13

Pourquoi as-tu commencé à bloguer ?

Au départ, mon tout premier bloug était un bloug texte (oui, "bloug" ça fait Casimir, c’est rigolo), où j’y mettais tout ce qui me passait par la tête et que je ne pouvais « concrétiser » : mes nouvelles, mes histoires courtes, gavés de Trolls, créatures peu recommandables, des fanfictions (Oh my…hum). Bref, le kit complet du Journal Intime upgradé pour auteur frustré. Idéal pour moi, parce que je voulais conserver une trace, même « virtuelle » de ce que ma cervelle de piaf pouvait engendrer… Par la suite, c’est mon épouse, Fleur D, qui était tombé sur le bloug de Boulet (oui, encore lui !!) et me dit : « Tiens, tu pourrais faire comme ça aussi. Tu pourras continuer à dessiner !! ». Ce fut le déclic. Poussé par Madame, je me suis lancé dans le blougBD et je ne regrette pas. Alrik le Geek est le troisième bloug que je tiens… Et c’est un peu grâce à elle !! Ensuite, j’ai voulu faire comme Paka avec une note par jour. Après j’ai voulu faire comme Madd, avec des dessins ultra dynamiques et cartoon. Enfin, je voulais faire comme moi, mais je me cherche encore… C’est pas gagné…


2 Quel public voulais-tu rencontrer ?

Au début, je n’avais pas de profil type, concrètement. Je voulais surtout lancer mes notes comme ça, comme une bouteille à la mer, en voyant qui y répondrait si elles arrivaient entre les mains de quelqu’un… Ce ne fut qu’après que je me suis rendu compte que je ciblais un public qui pourrait avoir les mêmes affinités que moi : cinéma, BDs, livres... Des trucs de sales geeks, quoi ! Je vous l’avais dis : Rien que de très banal… Je vous ai dit aussi que c’est le bloug qu’Hamtaro rêverait d’avoir ?


Et finalement qui sont tes lecteurs ?

Il s’avère qu’il y a un peu de tout, apparemment. A mon grand étonnement. Certains de mes lecteurs sont des proches, en passant par Papa et Maman que je salue, sans compter « Ma Bouille d’Amour » qui lit mes notes avant que je ne les poste. Il y a ceux que j’ai « recruté » à mon boulot, des collègues en passant par certains clients. D’autres sont des blogueurs que je côtoie sur leur page oueb comme un sinistre habitué (oui, j’aime bien dire « oueb » et pas « web »). Il y a aussi les anonymes fidèles, qui commentent souvent… Mais mon lectorat est assez petit, contrairement à ce qu’on pourrait croire : A peine plus d’une centaine ! Il paraît que le bloug est envié par George W Bush…


Combien de temps passes-tu en moyenne sur tes notes ?

Tout dépend de la longueur de la note. Mise bout à bout, l’élaboration comprenant dessin, scannage, nettoyage et mise en ligne prend 30minutes, 50 maxi. Un peu comme un pizzaïolo, livraison à domicile compris… Quoi ça se fait pas en 50minutes ? … Mais bon, je dessine souvent au boulot, fignole et termine la note à la maison. Du coup, le temps d’élaboration s’en retrouve étiré. Je peux démarrer une note le mardi et finir la note le jeudi… Généralement, je finis très tard dans la nuit. Huit ans, sept mois et douze jours que je ne dors plus: Freddy Krueger attend que je m'endorme pour me tuer et prendre mon bloug, j’en suis sûr…

3

Est-ce que ce sont des dessins spécialement faits pour le blog ?

Dans presque tous les cas, neuf sur dix, oui, c’est exclusif au bloug. Il m’arrive aussi de faire des vidéos, comme mon piètre essai de shortcom, finalement abandonné, faute de temps… Quand je participe à des projets collectifs (On dit de Lyon…), je fais une « photo teaser » pour avoir une vue d’ensemble sans tout dévoiler. Quand je fais un « Ping Pong » avec un autre blogueur, c’est chez lui que ça se passe, parce que ça me fait plaisir. C’est tout. Il m’est aussi arrivé de dessiner pour des blogueurs que j’aime beaucoup. Des inédits qui ne se trouvent que chez eux. Jamais en ligne sur Alrik le Geek… Ou sinon, il m’arrive juste d’écrire, du « Blablatage », parce que j’en ai envie et pour éviter que Karadoc veuille me bouffer mon lectorat !!


Avec quoi dessines-tu ?

Un Staedler 0.5 ISO rechargeable, idéal pour mon doigté de bourrin, un vieux Pentone gris que Madame me recharge avec une nuance quelconque parce que je m’en fous et un Touch rouge. Je voudrais aussi me lancer dans l’aquarelle : Fleur, Manu-XYZ et Boulet m’en donnent l’envie, ça en devient frustrant… Ça risque d’être un sacré massacre, même si Madame Oleson veut me piquer « Alrik le Geek »…


4 Quelles sont tes influences graphiques ?

C’est très pénible comme question, parce que cela varie selon le moment. Et aussi parce que je n’ai pas réellement conscience des influences. Rore m’a dit une fois que ce que je faisais était proche du comic-book, avec des connotations d’Humberto Ramos (Crimson, The Amazing Spider-man, Révélations…) Un autre auteur, dont j’ai honteusement oublié le nom, m’avait avoué qu’un dessinateur n’avait pas de styles propres, juste une réinterprétation de plusieurs techniques d’autres auteurs… Ce qui est loin d’être faux à mon sens… Je dirais donc que je suis actuellement dans une passade « Boulet qu’on passe au mixer avec du Ramos et du Alrik dedans et qu’on jette sur une feuille », ce dont je déplore car ce n’est pas rendre hommage à ces auteurs que j’apprécie… Bref, j’aimerais atteindre la noirceur de Frank Miller et le comique gestuelle condensé de plusieurs auteurs dont la liste serait trop longue à nommer ici. Un combat graphique que je livre sur mon bloug et que Gandhi me convoiterait, paraît-il… (Ok, je vais trop loin, j’arrête…)


Combien de temps passes-tu sur les blogs des autres ?

Tous les jours à peu près… Ça dépend des updates, je peux passer 20 minutes comme ça peut prendre 2 heures… Je reste néanmoins un lecteur assidu, ce qui a le don d’exaspérer mon épouse par moments !! Il faut dire qu’il y en a tellement…


5 Quels sont ceux dont tu es fan ?

Tous ceux qui sont dans mes favoris et il y en a un sacré paquet !! Fleur (ben oui, quoi…), Boulet, Manu-XYZ en passant par Ju, Madd, Paka, Ced, Guillaume, Waltch, Sway, Rore, Tim… Il y en a tellement !!!!!!!!!


As-tu fait des rencontres grâce aux blogs ?

Oui, puisque j’ai pu me rendre à 2 IRLs sur Lyon et faire la connaissance d’autres blogueurs. La première avait été initiée par Morpheen, blogueuse lyonnaise de renom, et la seconde je l’avais modestement proposé et Jibé (autre blogueur lyonnais célèbre, est-il besoin de préciser ?) m’a bien aidé. J’ai pu alors côtoyer auteurs et lecteurs… Aaaaaaaaah, la puissance du virtuel…


Es-tu sensible aux commentaires ?

Qui ne l’est pas ? Pour ma part, je suis très attentif aux commentaires et essaie toujours d’y répondre, de créer et maintenir un pont entre les lecteurs et moi. Il m’arrive parfois de « zoner » devant mon bloug à attendre une réaction. Plus il y a de commentaires, plus je réagis, plus je me dis que tout ça n’est pas vain… Même si le bloug est une satisfaction de nombriliste, c’est toujours bon de partager ça avec d’autres, sinon pour quoi mettre tout ça en ligne ? … Pitoyable comme Nolife, hein ?

10


Pour toi, quels sont les points forts du blog et de la BD en ligne ?

L’instantané, la liberté de création, poster ce qu’on veut, quand on veut, de la façon qu’on veut, l’interactivité avec les lecteurs, la possibilité de quasiment tout faire en terme de création... C’est un média à part entière qui n’a de frontières que si son auteur en possède et c’est pourtant un outil devenu tellement commun… Un peu comme le DVD : le support est génial, mais très peu de films en utilisent toutes les capacités… Bref, n’importe qui peut faire n‘importe quoi et avoir la possibilité de poster ses créations en ligne.


7 Et les points faibles ?

Devenue très importante par les nombreux blougs qui ont germés ces derniers mois, la blougousphèreBD étouffe l’auteur lambda, dont moi, devenant un anonyme parmi tant d’autres. Il y aussi le fait de ne pas connaître de limites, mises à part celles que l’on s’impose. Et là, c’est le risque de partir dans tous les sens au point de perdre l’identité du bloug que l’on avait au départ. C’est aussi un peu ce qui m’est arrivé dernièrement… Enfin, demeure le référencement via des sites type « annuaire » (Boosterblog, blogsBD.fr…) qui, apparemment, aide à la connaissance de tels ou tels blougs sur la Toile… Sans être toutefois primordial et capital, comme j’avais pu le croire autrefois…


6 Comment penses-tu que la blogosphère BD va évoluer ?

Je l’ignore. Vraiment. … Maintenant, on peut s’attendre à une surabondance de blougs, générant une rupture du flux et d’un manque de bande-passante trop restreints pour tout contenir, que nous deviendrons alors tous des zombies du oueb, recherchant avec avidité la moindre petite nouveauté encore vierge de nos yeux affamés… Quoi c’est déjà en train de se produire ? … Mon dieu, c’est une catastroooooooooophe !!!!!!


Penses-tu que les gens vont de plus en plus lire de BD en ligne ?

Même si la BD en ligne existe depuis un moment, il connaîtra sûrement un bel essor quand « le grand public » en prendra pleinement conscience. Du moins, je le pense à titre personnel. Et c’est bien connu que la nouveauté attise la curiosité. Sinon, reste l’option rupture de flux, zombie, yeux affamés, toussa toussa…


De manière générale, penses-tu que la BD numérique (à lire sur le web, sur iPhone, sur PSP...) pourrait nuire à la BD papier ?

Bizarrement, je ne sais pas vous, mais je suis très « vieille école », avec des habitudes qui ont la vie dure : Le chuintement du papier quand on tourne un page, l’odeur de l’encre et du papier... Ça évoque tant de choses! L’aspect pratique de la BD numérique ne pourra jamais supplanter la sensation d’une BD papier. Ce sont, pour moi, deux médias étrangement différents mais totalement complémentaires l’un de l’autre !

12

Où peut-on voir ton travail en dehors des blogs ?

Ben, nulle part, puisque je ne suis pas édité, même si je nourris toujours ce rêve avec une tendre naïveté…


8 As-tu des albums ? Peux-tu nous les présenter ?

Mais c’est qu’il remue le couteau dans la plaie, celui-là, ou bien c’est moi… ? Rooooh, mais le gros nounours de Manu-XYZ m'y a fait penser en lisant son interview: J'ai commis un meurtre artistique en participant à "On dit de Lyon", initié et porté par Jibé, l'Atlas du recueil... Vous savez, ce magnifique collectif où on parle de Guignol, du Beaujolais nouveau, de l'OL et de tous ces clichés régionaux détournés avec tant de talents et de maestria? Ben, moi j'y ais fais un caca régional. A base de rosette..."


Qu'attends-tu de ta venue au Festiblog ?

Passer un bon moment, éviter de me taper la honte en parlant et en braillant comme un jeune ado qui assisterait à un concert de Nirvana (mais bon, c’est mon super-pouvoir, je suis… Honte-man !!!), rencontrer et parler avec des auteurs, rire… Pleurer aussi ? Tant que c’est de joie… Je n’attends rien de particulier mis à part ce que j’ai énoncé. Ah si : faire connaître mon bloug à plus de gens ???? ... J’ai du boulot…


Parle-nous d'un truc qui n'a rien à voir avec la BD et que tu aimes ?

Le cinéma. Tous genres, tous horizons. Du chambara (MIFUNE Toshiro powaaaa!!), du Bollywood (j'adore leur remake, tellement rigolos et meugnons à la fois que c'en est parfois kitsch... ah, Thriller, quel grand moment !!!), du films de série Z (aaaaaah, Ticks...), des biographies (Walk the Line, impressionnant...) en passant par du blockbuster (Pirates des Caraïbes: La Malédiction du Black Pearl, le DVD va pas tarder à rendre l'âme tant il est usé^^) Bref, plus de 500 DVDs, un peu partout dans le salon et je ne m'arrête pas là... A l'heure où j'écris ces lignes, je suis impatient de voir le travail sur l'adaptation du roman de Dieu, "Coraline"... Pardon, je voulais dire roman de Neil Gaiman, le plus grand auteur de tous les temps pour moi. Nan, mais c'est vrai quoi, ce mec est juste trop fort!!!!!!!! Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaah, Stardust... A quand "Neverwhere" en film?

9

Un dernier mot ?

Pardon, je parle trop...

« note suivante | Accueil | note précédente »

Commentaires

Entrée libre et gratuite grâce au soutien de nos sponsors et partenaires

Nos sympathiques voisins

  • Blogs BD FR
  • Madmoizelle.com
  • CFSL.NET
  • Amilova
  • Sandawe
  • Onaprut
  • A Nous Paris
  • 23H BD
  • Golden Blog Awards