Le blog du festival

Les news We Do BD et l'actualité de la BD numérique

août 25
Interview de l'énigmatique Papa de Nina

Interview de l'énigmatique Papa de Nina

Posté par We Do BD

Aujourd'hui le festival vous propose de résoudre une énigme en vous présentant l'auteur qui se cache derrière 24 mois chrono. Actuellement en vacances, le papa de Nina ne souhaite pas donner sa véritable identité, saurez-vous la deviner ?

1er épisode Comment as-tu commencé à dessiner ?

Comme tous les cancres, j'ai commencé au fond de la classe... En fait, d'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu envie de dessiner. J'ai conservé à la maison ma toute première planche, je devais avoir sept ans. Avant même de savoir écrire, mon jeu préféré, c'était de faire évoluer des dessins sur une feuille. En fait, je n'avais pas encore découvert le mode narratif des cases. Toute l'histoire se passait donc sur une seule case, et au fur et à mesure que je me racontais l'histoire, les cow-boys passaient de vie à trépas. Ils finissaient régulièrement criblés de flèches...

As-tu suivi des cours de dessin ou une formation artistique ?

Non. Mais la passion du travail des autres m'a beaucoup appris. La bande dessinée est un genre en perpétuelle évolution. Ce n'est pas un art mineur. Il est possible de raconter des histoires en BD qui ne pourraient pas être racontées par le cinéma, la littérature ou le théâtre. Qu'aurait donné Maus avec un autre support ?

8ème épisodePeux-tu présenter ton blog ?

C'est le blog de Nina. C'est son regard sur le monde dans lequel elle vit. Son père est porte-parole du principal parti de la gauche. Il veut aider son chef à devenir président. Il s'est donné 24 mois pour y parvenir. Sa mère, divorcée de son père, est galeriste et passe sa vie entre Paris et les grandes capitales du monde. Nina raconte semaine après semaine ce qu'elle voit : le tsunami, Le racisme, la guerre en Irak, la politique etc.

Comment en es-tu venu à blogguer ?

Par hasard. Sur un coup de tête. Je trouve l'outil totalement magique. Pouvoir créer et trouver un public immédiatement, il n'y a guère que le Net pour autoriser ce rêve.

10ème épisode Quel est ton objectif premier quand tu bloggues ?

Partager.

Quel était ton public cible au démarrage ?

Je suis trop mauvais au tir pour choisir une cible... Ce n'est pas à moi de choisir. J'espère juste faire partager réflexion et émotion.

Quels sont tes lecteurs aujourd'hui ?

Je ne sais pas trop. Au départ surtout des gens qui étaient intéressés par la politique et par la ressemblance physique entre Jonathan Bang (le papa de Nina) et Julien Dray. Aujourd'hui c'est très divers. Je reçois très régulièrement des mails de lecteurs (qui ne souhaitent pas passer par les commentaires publics) et qui me disent ce qui les touche. C'est souvent des commentaires sur l'actualité (Florence Aubenas...) ou des planches plus « poétiques » comme la partie de cache-cache dans la neige devant le jardin des Tuileries.

9ème épisode Combien de temps passes-tu sur tes notes (par jour/par semaine) ?

Je suis très irrégulier...

Comment les réalises-tu ? (crayonnés, palette graphique, aquarelle...)

Je dessine à l'ancienne avec plumes, pinceaux et encre de chine. Je scanne ensuite. J'aime l'outil informatique, mais je ne peux me passer du contact avec le papier, le bruit de la plume sur la feuille, les caresses du pinceau...

Quelles sont tes influences graphiques (BD ou artistiques) ?

Tellement nombreuses... Disons que Comès, Pratt et Tardi sont dans le tiercé de tête. Mais ils ne sont pas les seuls. Bilal, Moebius et tant d'autres... Si on s'éloigne du dessin, « Maus » de Spiegelmann a été une révélation.

12ème épisode Combien de temps passes-tu à lire les blogs des autres ?

A chaque fois que l'on me signale un bon blog, je vais voir.

Quels sont ceux dont tu es le plus fan ?

J'aime beaucoup celui de Daniel Schneidermann. J'ai découvert celui de Frantico grâce à un dossier publié dans Bo Doï qui faisait la critique de nos blogs respectifs.

Voilà d'ailleurs un des atouts extraordinaire des blogs. Auparavant, il aurait fallu attendre une éventuelle publication par un éditeur pour pouvoir être lu et avoir un retour sur son travail. Je n'ai pas d'éditeur, peut-être n'en aurais-je jamais, mais j'ai la chance d'être chroniqué. En fait, je ne sais pas si j'aurais eu le courage de continuer chaque semaine si je n'avais pas eu la possibilité d'être lu.

As-tu rencontré des gens grâce aux blogs ?

Virtuellement seulement, puisque je ne veux pas sortir de mon anonymat avant la conclusion de l'histoire.

15ème épisode As-tu une anecdote particulière liée aux blogs ?

Daniel Schneidermann a découvert Jonathan Bang et Nina sur le Net. Il m'a demandé si j'étais d'accord pour illustrer son site. J'ai immédiatement accepté parce que son travail est remarquable. Sans vouloir lui servir la soupe, il est de ceux qui contribuent à une véritable éducation au monde de l'image. Je suis également sensible au fait que ce journaliste ne manque pas de tribunes pour exprimer sa pensée de manière unilatérale (Libération, la cinq). En ouvrant un blog, il fait la démonstration à la fois d'une passion réelle pour les sujets qu'il traite et de sa capacité à s'ouvrir à la confrontation. Mais nous ne nous connaissons pas. Nous avons simplement échangé quelques mails. Il a demandé à me rencontrer, mais il m'a honnêtement avoué qu'il ne tiendrait pas sa langue sur mon identité. J'ai donc décliné. Nous nous rencontrerons forcément un jour. Le hasard  a déjà voulu que nous lancions nos blogs en même temps et coïncidence, le sien s'appelle Bigbangblog. Le mien est le blog de Nina Bing (nom de la mère) Bang (nom du père) ...

Es-tu sensibles aux commentaires ?

Oui. Ce que je perçois est forcément subjectif. J'apprécie de lire le regard des autres sur les mêmes évènements. Je compte me resservir de certaines critiques dans les prochaines planches.

15ème épisode Qu'est-ce qui te plait le plus dans les blogs ?

Ce qui est passionnant c'est de dessiner semaine après semaine sans savoir comment va se terminer l'histoire. Habituellement l'auteur connaît la fin de son histoire dès la première bulle. Moi, je ne sais rien de ce qui va se passer...  Enfin, le blog permet de dessiner et de trouver des lecteurs avant même d'avoir eu à se poser la question d'un éditeur. Tous les talents peuvent s'exprimer.  les commentaires sont aussi une source de réflexion et de stimulation pour l'auteur. Mieux que l'interactivité, connais pas... 

Qu'aimes-tu le moins dans les blogs ?

Les mauvais blogs...

Et en dehors des blogs où peut-on voir ton travail ?

Si je vous répondais, je vous dirais qui je suis. Le moment n'est pas venu...

Aux dernières nouvelles, les aventures de Nina auraient trouvé un éditeur...

website hit counter

« note suivante | Accueil | note précédente »

Commentaires

Entrée libre et gratuite grâce au soutien de nos sponsors et partenaires

Nos sympathiques voisins

  • Blogs BD FR
  • Madmoizelle.com
  • A Nous Paris
  • CFSL.NET
  • Onaprut
  • Sandawe
  • Amilova
  • Golden Blog Awards
  • 23H BD