Le blog du festival

Les news We Do BD et l'actualité de la BD numérique

août 25
Invité 2009 #57 : Eliascarpe

Invité 2009 #57 : Eliascarpe

Posté par We Do BD

Lors de sa venue en septembre, cela fera une année que notre 57ème invité aura ouvert son blog. Il fait donc partie de ceux qui feront leur baptême festibloguien et cela devrait faire plaisir à pas mal de monde. Voici Eliascarpe

Ma présence au Festiblog - eliascarpe

Qui es-tu ?

Je tiens le blog « eliascarpe ». Il y a quelques mois, j’ai décidé après beaucoup d’hésitations de créer mon propre blog-bd, tout en ayant peur de ce que cela pourrait donner. Aujourd’hui, je suis content de m’être lancé dans l’aventure. J’ai eu de bons échos, ça me force à oser montrer mon travail, …et en plus je suis invité au Festiblog !

Comment as-tu commencé à dessiner ?

Bah, comme tout le monde, par des gribouillages en maternelle.

As-tu suivi une formation ?

Oui, au lycée, j’étais en section « Arts Plastiques », puis j’ai fait l’E.R.G. à Bruxelles (Ecole de Recherche Graphique), et pour finir, diverses formations, dont une en infographie.

Peux-tu présenter ton blog ?

En gros, comme une majorité de blogueurs-bd, je me sers d’un personnage basé sur moi (oh, le vilain nombriliste). Après, ce n’est en rien une autobiographie : se prendre soi-même comme base n’est qu’un prétexte à raconter de petites histoires (que j’espère) rigolotes. Le nombrilisme a ses limites.^^

Intreview Festiblog - eliascarpe 01



Pourquoi as-tu commencé à bloguer ?

C’était un moyen de montrer mon travail aux autres et d’avoir des avis extérieurs. Et quand on reçoit un commentaire pertinent (positif comme négatif), ça motive à venir mettre les bouchées doubles la fois suivante.

Quel public voulais-tu rencontrer ?

Je n’avais pas d’idée précise sur la question.

Et finalement qui sont tes lecteurs ?

C’est une bonne question. Je ne sais pas trop. Même si le nombre des commentaires augmente, au final, il n’y a qu’un petit pourcentage des visiteurs qui laissent un mot. Beaucoup sont donc des anonymes.

Combien de temps passes-tu en moyenne sur tes notes ?

Cela dépend d’une note à l’autre évidemment. De une heure pour une note courte à une dizaine d’heures pour les plus longues. Je les fais alors en plusieurs fois.

Est-ce que ce sont des dessins spécialement faits pour le blog ?

Dans 99% des cas, oui.

Avec quoi dessines-tu ?

Je fais un crayonné rapide, puis j’encre au Pentel (comme celui de Laurel), et au stylo plume. Je termine à la tablette graphique.

Quelles sont tes influences graphiques ?

Elles ont évoluées avec le temps. Ado, je voulais arriver à dessiner comme Masakazu Katsura. Puis après j’ai regardé de plus près la BD européenne et américaine. Alors en vrac : Simon Bisley, Frank Cho, Sergio Toppi, Enrique Fernandez, Travis Charest, … Et j’en oublie probablement. J’aime aussi les bestiaires de Claire Wendling et Mathieu Lauffray.

Intreview Festiblog - eliascarpe 02



Combien de temps passes-tu sur les blogs des autres ?

Je dirais 10 min le matin en buvant mon café. Mais si je découvre un nouveau blog qui sort du lot, je peux passer des heures à tout lire et relire (ça a été le cas quand j'ai découvert tardivement le blog de Monsieur le Chien).

Quels sont ceux dont tu es fan ?

Alors, les premiers qui me viennent à l’esprit : Bastien Vivès, Monsieur le Chien, Manu XYZ, Romain Ronzeau, Marion Montaigne, RaphaelB, Maliki, Boulet. Ah oui, et j'oubliais Natasha ("bow-window"), je suis super fan de ses dessins.

As-tu fait des rencontres grâce aux blogs ?

Jusqu’à présent, aucune rencontre en personne. Peut-être au Festiblog.

Es-tu sensible aux commentaires ?

Je crois qu’il est difficile de ne pas l’être. Pour le moment, je n’ai pas à me plaindre, les trolls se font discrets. J’ai régulièrement des remises en questions par rapport au blog, où je me dis : « pourquoi je fais ce blog-bd ? », « ça en vaut la peine ? », « c’est un peu nul, non ? ». Je crois que ce genre de questionnements est essentiel pour éviter de faire l’erreur de se reposer sur ses acquis, mais il est également un frein à la création. Alors, parfois, un commentaire constructif d’une personne qui apprécie ton travail, te permet de repartir quand tu es en perte de vitesse.

Pour toi, quels sont les points forts du blog et de la BD en ligne ?

Pouvoir montrer son travail facilement à un grand nombre de gens, et à moindre cout, c’est quand même assez génial. Plus besoin de l’aval d’un éditeur pour montrer ce qu'on fait au public. Avoir différents échos permet aussi d’éviter de tourner en rond en gardant ses dessins pour soi.

Et les points faibles ?

Comme créer un blog est très facile, tout le monde peut le faire. On y trouve donc à boire et à manger. Et puis, j’ai un peu peur du côté « surconsommation » : on en bouffe tellement que je me demande si les travaux mis en ligne ne sont pas avalés tout rond sans même être goutés, et oubliés avant même d’être digérés, tant il y en a. C’est un peu le principe de l’antenne satellite avec 500 chaines. Mais bon, c’est peut-être ce à quoi doit être destinée une histoire d’une page ou de quelques cases.

Comment penses-tu que la blogosphère BD va évoluer ?

J’imagine qu’à un moment il y aura une saturation dans les blogs-bd, peut-être même avant que le grand public n’ait pris connaissance de son existence. Si la blogosphère accueille tous les jours de nouveaux adeptes, cela reste malgré tout encore un microcosme.

Penses-tu que les gens vont de plus en plus lire de BD en ligne ?

Avec les avancées technologiques, je suppose. L’idée d’un écran qu’on peut plier et mettre de la poche est plutôt sympa, même si, sans vouloir sacraliser l’objet « livre avec jolie couverture cartonnée », j’aime être calé dans mon fauteuil, avec un album que je « déguste ».

Intreview Festiblog - eliascarpe 03



De manière générale, penses-tu que la BD numérique (à lire sur le web, sur iPhone, sur PSP...) pourrait nuire à la BD papier ?

Je ne sais pas. Peut-être que le support papier ne devait être qu’une étape. L’avenir nous le dira. Cela pourrait, pourquoi pas donner une dimension supplémentaire à la BD, comme l’apport du son. Et puis, il y a malgré tout, une différence entre un strip ou une planche, qu'on lit en 30 secondes, et un album entier. Si la lecture d'une note de blog est faisable sur un iPhone, pour un album, ça me parait un peu hard. De plus, quand le travail d'un auteur me plait, j'ai envie de lire son histoire dans les meilleurs conditions possibles, de voir ses dessins en grand, et pas sur un écran de 5cms sur 6. C'est un peu comme ceux qui ont téléchargé un screener pourri, où l'image est floue, il en manque une partie, le son est presque inaudible...et il regarde quand même le film. Je trouve ça un peu dommage.

Où peut-on voir ton travail en dehors des blogs ?

Nulle part d’autre que sur mon blog pour le moment, à mon grand désarroi !

As-tu des albums ? Peux-tu nous les présenter ?

Jusqu’à présent, aucun de mes projets n’a réussi à convaincre un éditeur…snif. Mais je n’ai pas encore baissé les bras.

Qu'attends-tu de ta venue au Festiblog ?

J’aimerais pouvoir parler aux blogueurs dont j’apprécie le travail, et faire la connaissance d’autres que je ne connais pas encore. Je suis aussi curieux de voir les personnes qui me lisent. Par contre, savoir que je vais dessiner devant les gens me noue déjà l’estomac !

Parle-nous d'un truc qui n'a rien à voir avec la BD et que tu aimes ?

Ah, impossible, je n’aime que la BD. Je vis d’ailleurs dans un monastère avec pour seuls compagnons Tintin et Mickey Mouse, et nous sommes très heureux.

Un dernier mot ?

Aardappelen Schilertje ! (Ça vous la coupe, hein ?)

« note suivante | Accueil | note précédente »

Commentaires

Entrée libre et gratuite grâce au soutien de nos sponsors et partenaires

Nos sympathiques voisins

  • Blogs BD FR
  • Madmoizelle.com
  • CFSL.NET
  • Amilova
  • Sandawe
  • Onaprut
  • A Nous Paris
  • 23H BD
  • Golden Blog Awards