Le blog du festival

Les news We Do BD et l'actualité de la BD numérique

sep 24
Le CGGCBBDFF, invités commentateurs 2008

Le CGGCBBDFF, invités commentateurs 2008

Posté par We Do BD

Suite à une nouvelle vague d'enlèvements et de revendications, nous sommes contraints de diffuser ici les interviews des leaders du CGGCBBDFF qui seront bel et bien présents en tant "qu'auteurs de commentaires" au Festiblog ce week-end.

Appelduvingtdeux

Interview d'Abraham Kadabra :

Qui es-tu ?
Sombre_Dark_666

Comment as-tu commencé à commenter ?
Le 26 février 2002 à 03h56

As-tu suivi une formation ?
Je suis motodidacte.

Peux-tu présenter tes commentaires ?
oui

Pourquoi as-tu commencé à commenter ?
Pour draguer agapi.

Quel public voulais-tu rencontrer ?
Boulet, pour lui péter sa gueule.

Et finalement qui sont tes lecteurs ?
Sony, Philips et Apple

Combien de temps passes-tu en moyenne sur tes commentaires ?
Ça ne te regarde pas.

Est-ce que ce sont des commentaires spécialement faits pour le blog ?
Non ce sont souvent des commentaires que je formule après une relation sexuelle : « Preum’s» , «  J’ai adoré ! », « Rho, tu vas trop loin, mdr ! »

Avec quoi commentes-tu (clavier qwerty, azerty...) ?
Un chien

Quelles sont tes influences ?
Dostoïevski et Marc Levy

Combien de temps passes-tu sur les commentaires des autres (par jour ? par mois ?) ?
Je ne les lis pas.

Quels sont ceux dont tu es fan ?
Ceux de Clint Bois de l’est, car ils cachent toujours un merveilleux jeu de mot, voire même une contrepéterie. Ce type contrepète à merveille (mais il ne vaut rien sur un parcours noir extrême d’accrobranche)

Comment penses-tu que la commentosphère BD va évoluer ?
Dans le bons sens. Elle va se responsabiliser et émettre de moins en moins de gaz à effet de serre.

Penses-tu que les gens vont de plus en plus lire de commentaires en ligne ?
Absolument. C’est ce qui me fait tenir

Qu'attends-tu de ta venue au Festiblog ?
Casser la gueule de Boulet

Un dernier mot ?
La violence ne résout rien

Interview d'Agapi :

Qui es-tu ?
Agapi, blogueuse et commentatrice de l’extrême.

Comment as-tu commencé à commenter ?
Un jour, Boulet avait dessiné un chaton trop mignon qui jouait avec une pelote de laine, et je n’ai pas pu résister : « Il é vrémen tro mignon ton chaton ptdr ^___^ ! »

As-tu suivi une formation ?
J’ai suivi 3 ans de maternelle, 5 ans de primaire, 4 ans de collège, 3 ans de lycée, j’ai passé un concours et je suis rentrée directement à l’ESC, l’école Supérieure de Commentaires.

Peux-tu présenter tes commentaires ?
Bien sûr, mes commentaires sont souvent très expressifs et harmonieux.  Ils ont une robe rubis avec un milieu de bouche fruité et gouleyant. Ils sont assez complexes, avec un boisé bien fondu.

Pourquoi as-tu commencé à commenter ?
Je trouvais que mon avis était trop important pour ne pas le donner.

Quel public voulais-tu rencontrer ?
Un public assez beau.

Et finalement qui sont tes lecteurs ?
Des lecteurs assez moches.

Combien de temps passes-tu en moyenne sur tes commentaires ?
Environ 3h 26mn 32s et 23ch.

Est-ce que ce sont des commentaires spécialement faits pour le blog ?
Je ne comprends pas trop cette question, mais comme j’aime bien commenter, je vais quand même y répondre.
Oui, tout à fait.

Avec quoi commentes-tu (clavier qwerty, azerty...) ?
Avec mon cœur.

Quelles sont tes influences ?
Jean-Michael Larqué et Thierry Roland.

Combien de temps passes-tu sur les commentaires des autres (par jour ? par mois ?) ?
26h 3mn 45s et 100ch. En moyenne.

Quels sont ceux dont tu es fan ?
Je trouve que Darkangel85 apporte beaucoup aux commentaires. Sans lui, je ne suis pas sûre que les blogbd auraient eu un tel succès. Il commente de blog en blog, sans se demander ce que vont penser les autres commentateurs de lui. Et ça, c’est beau.
Je crois qu’il a réussi à faire 3 652 « preum’s » validés. J’ai beaucoup de respect pour lui.

Comment penses-tu que la commentosphère BD va évoluer ?
Plutôt vers le bleu.

Penses-tu que les gens vont de plus en plus lire de commentaires en ligne ?
Certainement.

Qu'attends-tu de ta venue au Festiblog ?
J’espère que mes fans me reconnaîtront et qu’ils me demanderont tout un tas de commentaires sur leurs dessins. J’attends aussi de la part des auteurs un grand respect et de l’admiration, car c’est en partie grâce à moi qu’ils sont devenus ce qu’ils sont.

Un dernier mot ?
D’accord.

Interview d'Olga :

Qui es-tu ?
Olga, blogueuse molle chez DAMNED™

Comment as-tu commencé à commenter ?
J’ai d’abord commenté mes propres dessins sous un faux nom. Histoire d’avoir un public.
Ça va, je ne suis pas la seule à l’avoir fait.

As-tu suivi une formation ?
Oui. Je préfère ne pas en parler.

Peux-tu présenter tes commentaires ?
J’en ai un grand, de 2 ans et demi et le dernier qui a deux mois. Des vrais champions, ils courent partout.

Pourquoi as-tu commencé à commenter ?
Cf question 2. C’est bon, ça va. Kek aussi il l’a fait, hein.

Quel public voulais-tu rencontrer ?
Les gens d’en bas, le peuple. Ceux qui travaillent la terre, qui vivent de leur labeur. Cette foule indénombrable qui vibre au clic de la souris. Ou un beau barbu.

Et finalement qui sont tes lecteurs ?
Le merveilleux public de DAMNED™.

Combien de temps passes-tu en moyenne sur tes commentaires ?
Le temps d’ouvrir une calculette pour les captcha anti spam

Est-ce que ce sont des commentaires spécialement faits pour le blog ?
Grand dieu oui ! Est ce que vous me voyez dire  « petite gourde gorgée de pus, ça se règlera en nombre de bites dédicacées obtenues au festival » à ma voisine de palier ?

Avec quoi commentes-tu (clavier qwerty, azerty...) ?
De l’humour. Plein.

Quelles sont tes influences ?
La Garonne

Combien de temps passes-tu sur les commentaires des autres (par jour ? par mois ?) ?
Pas mal. Je les lis tous, sur tous les blogs. Et je les classe dans un petit carnet, avec des petites étoiles selon la qualité. Ça prend un temps fou.

Quels sont ceux dont tu es fan ?
Il y agapi surtout, clint bois de l’est, abraham kadabra, enkidu pi (que je lis toujours endiki pu, je sais pas pourquoi), ulfablabla (trop super), odett, toff, tazzio (hoo !), dimi, unter (kikoo, lol), mathieu (haaa !), wandrille, milton, caro, ultimex (formidable !), aspirine, inti, billy sencious (quel talent !), nobru, ape, syph (rhooo), marievoyelle, clarence.. pour ne citer qu’eux. Mais j’avoue avoir une admiration particulière pour Chypor.

Comment penses-tu que la commentosphère BD va évoluer ?
Je vois de grandes joutes verbales, des duels acharnés avec des morts et des blessés. Je vois de la ferveur, de la passion, du sexe et des dessous de tables en petites coupures. Je vois le retour du wordart. Je vois des phrases sans fautes d'orthographe, traduites en 25 langues.  Ça va être passionnant.

Penses-tu que les gens vont de plus en plus lire de commentaires en ligne ?
Après ce festiblog, je crois que plus rien ne sera comme avant. Il faut s’y préparer. Tout ce système sera totalement bouleversé : ce ne sera plus les commentaires qui viendront après les posts, mais les dessinateurs qui illustreront les commentaires. Tout le monde n’est pas prêt, mais je ne voudrais pas créer de mouvement de panique.

Qu'attends-tu de ta venue au Festiblog ?
De l’amour, du succès, de la gloire. Peut-être du champagne gratuit aussi, c’est vrai.

Un dernier mot ?
Commente-moi fort.

Interview de Clint Bois de l'Est :

Qui es-tu ?
Clint Bois de l’Est. Mais vous pouvez m’appeler Clint Bois de l’Est.

Comment as-tu commencé à commenter ?
C’est une tradition familiale. Je n’ai moi-même pas particulièrement de passion pour les commentaires, mais mes parents ne m’ont pas laissé le choix.  A tel point que je disais souvent à ma mère : « Tu as une gueule de commentaire, m’man ! »

As-tu suivi une formation ?
Oui, mais elle ne m’a pas repéré.

Peux-tu présenter tes commentaires ?
Oui, j’en ai écrit plusieurs. Ils dépendent de mon inspiration de l’instant, et de la saveur du temps.
L’un de mes préféré est par exemple : « Un forçonné, c'est un mec qui a le nez super musclé ? », le 6 mai 2008 à 20h17 sur Damned ! Je reprenais une faute de Français de l’auteur du blog, pour la tourner en dérision, et en faire sortir une vanne hyper puissante. Je pense qu’il y a de ça dans mes commentaires : du travail, du talent, et surtout du génie.

Pourquoi as-tu commencé à commenter ?
Oui, pourquoi dont ?

Quel public voulais-tu rencontrer ?
En fait, c’est avant tout le public qui veut me rencontrer. D’où ma présence à ce Festival.

Et finalement qui sont tes lecteurs ?
Il me semble qu’il y a Hannibal, lecteur.

Combien de temps passes-tu en moyenne sur tes commentaires ?
J’aime à les lire et les relire. Donc je dirais quelque chose comme 2 ou 3 ans. Un bon commentaire s’apprécie avec le temps. Aaaah, quel bonheur que de relire un vieux commentaire de chevet que l’on avait oublié, et de sentir ce bon goût d’antan en emporte le vent !

Est-ce que ce sont des commentaires spécialement faits pour le blog ?
Non, je les fais pour la postérité.

Avec quoi commentes-tu (clavier qwerty, azerty...) ?
Je commence par écrire mon commentaire sur une feuille blanche, à la plume d’oie. J’attends que l’encre sèche, puis, les yeux humides, tandis que d’une main, je passe la larme à gauche, je recopie doucement mon manuscrit sur tel ou tel blog, dont le post de l’auteur entrerait en résonance avec ma prose.

Quelles sont tes influences ?
Si je ne devais en citer qu’un, je citerais Charles. Charles qu’un.

Combien de temps passes-tu sur les commentaires des autres (par jour ? par mois ?) ?
J’ignore ces rats.

Quels sont ceux dont tu es fan ?
Sans mauvais jeu de mot, je n’aime pas les fans, car les fans à tiques.

Comment penses-tu que la commentosphère BD va évoluer ?
Je ne pense pas, j’agis.

Penses-tu que les gens vont de plus en plus lire de commentaires en ligne ?
P’tet ben.

Qu'attends-tu de ta venue au Festiblog ?
Que l’on cesse de mettre les commentaires à terre.

Un dernier mot ?
Non.
Ah merde.

« note suivante | Accueil | note précédente »

Commentaires

Entrée libre et gratuite grâce au soutien de nos sponsors et partenaires

Nos sympathiques voisins

  • Blogs BD FR
  • Madmoizelle.com
  • CFSL.NET
  • Amilova
  • Sandawe
  • Onaprut
  • A Nous Paris
  • 23H BD
  • Golden Blog Awards